Un mois morose

Partager

Le 18 novembre 2013

Si l’activité touristique du mois d’octobre est jugée « bonne » par 55% des professionnels du tourisme, une proportion comparable (54%) fait état d’une baisse par rapport à l’an dernier malgré les vacances scolaires de la Toussaint.

Informations ressources

Filières

Descriptif

L’hôtellerie haut de gamme (3 à 5 étoiles) à Paris tire encore son épingle du jeu dans cette période toujours fragile, de même que les départements des Hauts-de-Seine et du Val-d’Oise grâce au mix clientèle française/internationale, d’agrément/d’affaires.

Le Top 5 des clientèles internationales du mois et leur évolution par rapport à octobre 2012 : les Britanniques constituent la plus importante clientèle touristique internationale de Paris Ile-de-France, suivis des Américains, des Allemands, des Espagnols et des Italiens.

La plupart des clientèles européennes sont en retrait alors que les clientèles lointaines renforcent leur présence sur le territoire.

L’activité générée par les événements professionnels, habituellement propice au mois d’octobre, est en baisse et ne retrouve pas le niveau de l’an dernier à la même époque.

Les signes de reprise ne suffisent pas, 42% des professionnels du secteur l’estiment en baisse.

 

PERSPECTIVES POUR NOVEMBRE

Selon les projections du CRT, les perspectives sont plutôt mitigées puisque l’état des réservations est jugé « moyen » pour 51% des professionnels du tourisme francilien interrogés.

Une amélioration de leur activité à moyen terme, est prévue pour presque la moitié d’entre eux (42%).