Londres, 1ère destination touristique au monde ? Stop à l’intox !

Partager

Le 3 juin 2015

Dans le débat avec Londres, très largement relayé par les media français, pour savoir quelle est la destination la plus visitée du monde, il semble nécessaire d’apporter plusieurs clarifications.

Descriptif

  • Oui, Paris Ile-de-France accueille davantage de touristes internationaux avec 19,2 millions de touristes internationaux en 2014 contre 17,4 millions pour Londres sur la même période.
  • Oui, Paris Ile-de-France et ses 40 premiers sites culturels et de loisirs ont reçu plus de 100 millions de visiteurs en 2013 contre moins de 60 millions pour les 40 premiers sites londoniens sur la même période.

Pour François Navarro, Directeur général du CRT Paris Ile-de-France :

« Nos amis londoniens se sont sans doute emballés. Pourtant les chiffres sont assez limpides et placent Paris Ile-de-France loin devant. La compétition entre nos deux destinations amies ne doit pas laisser place à une intoxication médiatique sans fondement. Londres et Paris ont de formidables atouts et ont tout intérêt à joindre leurs forces afin de partir ensemble, à la conquête des marchés lointains et émergents ».

  • Oui, Paris Ile-de-France est la première destination mondiale d’accueil des salons et congrès selon le classement 2013 et 2014 de l’International Congress and Convention Association avec 214 évènements accueillis (166 pour Londres).  
  • Oui, Paris Ile-de-France accueille davantage de touristes chinois, 613 000 à Paris Ile-de-France contre 99 000 pour Londres, notamment grâce à la facilitation des visas en 48h, mise en place par Laurent Fabius, Ministre des Affaires Étrangères.
  • Oui, Paris Ile-de-France est une destination d’excellence avec des professionnels reconnus et appréciés dans le monde entier. Pour rappel, le taux de satisfaction des touristes est de 93% !

Le tourisme est le fleuron de l’économie française et francilienne. La France demeure de très loin le pays le plus visité au monde avec 83,7 millions de visiteurs internationaux pour 34,4 millions en Grande-Bretagne.

Nombre de pages

2