Salles de spectacle

Partager

Le 1 mars 2017

Découvrez comment rendre accessible une salle de spectacle en seulement en 3 étapes.

Descriptif

Avant le spectacle

  • Information
  • Accès
  • Accueil
  • Promotion

Pendant le spectacle

Après le spectacle

Avant le spectacle

Information

Afin de préparer au mieux leur venue, les spectateurs attendent une information fiable sur les conditions d’accessibilité du lieu :

  • accès depuis l'extérieur (transport en commun et parking)
  • les prestations et les équipements adaptés (boucle magnétique, LSF, Souffleur d’Images, audiodescription…)
  • les informations pratiques ( contacts, tarifs et tarifs accompagnateur, emplacement réservé aux personnes en fauteuil roulant, durée du spectacle...)

Ces informations doivent être adaptées à leurs besoins de lecture, d’audition, de compréhension et doivent pouvoir se retrouver facilement sur vos outils de communication en amont de la représentation (web et print).

A noter : vous pouvez avoir recours aux pictogrammes afin de cibler le public visé sur vos supports de communication. Accès Culture par exemple a recours à cette méthode, voir en cliquant ICI les programmes de la saison 2014-2015 (ex : « STT » : surtitrage).

Lien vers le guide « Développer un site Internet accessible » : ICI

Lien vers le guide « Informer les personnes aveugles ou malvoyantes » : ICI

Un conseil de Pascal Parsat du CRTH : ne reléguez pas vos informations en fin de programme ou autres outils d’information. Les entourages sociaux, professionnels, familiaux sont les meilleurs médias d’information pour les publics en situation de handicap. Demandez aux chargés de réservation de penser à demander si la personne a des besoins spécifiques à prendre en compte lors de sa venue, pour anticiper, préparer, accueillir dans les meilleures conditions.

Accès

Pour faciliter la venue de vos visiteurs procédez à un repérage de l’itinéraire, des conditions d‘accessibilité des modes de transport en commun.

N’hésitez pas à indiquer ces informations pratiques sur vos supports de communication :

  • Station de métro, train Transilien ou RER, arrêt de bus à proximité, navettes … proches de votre établissement et les conditions d’accessibilité.
  • Surtout vérifier régulièrement si des changements n’interviennent pas, changeant le cheminement, le stationnement, les stations d’arrêts.
  • Distance jusqu’à votre établissement et les conditions d’accessibilité du cheminement jusqu’à l’entrée (cheminement dur, sol meuble/non meuble, glissant/non glissant, en dévers….)
  • Mise à disposition d’un document « Pas à Pas » depuis les transports en commun : vous pouvez si vous le souhaitez réaliser un document, très utile pour les personnes aveugles et/ou mal-voyantes notamment, qui indique le cheminement piéton « pas à pas » depuis la sortie des transports en commun. L’objectif étant de guider le visiteur depuis sa sortie du bus ou de la rame de métro/train jusqu’à l’entrée de votre établissement en lui donnant des informations précises sur son cheminement pédestre (indication d’orientation géographique, notification des obstacles sur le parcours …).

Pensez aussi aux personnes qui ont un faible niveau de lecture en utilisant des phrase courtes et des mots simples.

Comme tout autre document écrit (programme par exemple), le plus accessible et compréhensible par tous : choix de police lisible, taille de police suffisante, contraste de couleur, type de fichier (privilégiez un document en téléchargement sur votre site web en .doc ou .rtf plus lisible par les logiciels de reconnaissance vocale notamment) …

Vous pouvez également faire une version en Facile à Lire et à comprendre très utile pour le public en situation de handicap mental. Pour plus d’informations sur cette méthode, consultez le cahier pratique du CRT « Concevoir un guide adapté pour les personnes en situation de handicap mental »

L’idéal étant de doubler ces informations écrites par de l’information audio comme des fichiers audio MP3 téléchargeables sur votre site web, sur le modèle du Musée du Quai-Branly ou du CRTH par exemple (voir en bas de page). Si votre site internet n’est pas accessible, vous pouvez aussi envoyer les pistes audio directement aux personnes concernés et aux relais d’informations

Au niveau du stationnement, n’hésitez pas à également indiquer les places réservées, les parkings, les conditions de cheminement jusqu’à votre établissement.

Les Places de stationnement adaptées à proximité (les places sont généralement listées sur les sites web des préfectures de police).

Pour plus d’informations sur le stationnement vous pouvez consulter la fiche pratique du CRT en cliquant ICI

Une ressource à l’échelle de l’Ile-de-France pour l’accessibilité des transports en commun : INFOMOBI

Accueil

Comme évoqué dans le cahier pratique « Accueillir une personne à besoins spécifiques » et la fiche pratique « la zone d’accueil » l’accueil est un moment et un espace à ne pas négliger.

Ce dernier doit être professionnel, chaleureux et adapté aux besoins de la personne, afin que ce moment convivial qui est d‘aller au spectacle ne se transforme pas en situation d’angoisse tant pour le spectateur, vos collaborateurs que pour les personnes aux alentours.

N’hésitez pas à faire savoir à vos spectateurs que les portes de l’établissement ouvrent x minutes/heures avant le début du spectacle, pour permettre à ceux qui en manifestent le besoin de venir préalablement avant l’arrivée en nombre des spectateurs.

Si l’entrée principale de votre établissement n’est pas l’entrée accessible, notamment pour les visiteurs en fauteuil roulant, pensez à apposer une signalétique correspondante pour les orienter vers l’entrée secondaire accessible et signaler cette dernière. Panneaux, signalétique, fléchage à l’intérieur comme à l’extérieur de l’établissement doivent être répartis de façon homogène et ce à tous les endroits du site où va se rendre la personne (salle de spectacle, sanitaires, cafétéria, boutiques, billetterie, vestiaire…)

Informations complémentaires sur la signalétique

L’entrée secondaire accessible doit être également accueillante et dégagée de tout obstacle encombrant et/ou non accueillant (poubelles, débarras…) afin que le visiteur ne se sente pas discriminé et non attendu.

Pensez à prévenir les spectateurs de cet aspect sur votre communication en amont et si nécessaire informez-les de la procédure à suivre (présentation à l’entrée principale avant accompagnement à l’entrée secondaire, nécessité d’annoncer sa venue …).

Comme évoqué au-dessus, le cheminement est un élément essentiel de la chaine de déplacement pour le visiteur de votre structure. Informations complémentaires sur le cheminement.

Le personnel d’accueil et plus largement toute personne en contact avec le public (assistants de caisse, ouvreurs…) est garant du premier contact du visiteur avec l’établissement, aussi il est fortement recommandé que ce dernier soit sensibilisé et formé à l’accueil des publics à besoins spécifiques. Cela vaut aussi pour vos prestataires et leurs agents de sécurité par exemple.

Par exemple, la présence de personnel formé à la langue des signes française (identifié par un badge bien visible) sera grandement appréciée par le public sourd.

Pour plus d’informations vous pouvez consulter le guide pratique du CRT « Accueillir une personne à besoins spécifiques »

Promotion

Une communication adaptée et « timée » de votre offre accessible est garante de la promotion de votre établissement auprès des publics à besoins spécifiques et des relais d’informations (associations d’usagers, presse spécialisée…).

Plusieurs outils et :

  • accessible.net qui est l’annuaire des établissements accessibles, le référencement est gratuit et vous permet à la fois de rendre compte du degré d’accessibilité de votre établissement (cadre bâti) et des dispositifs d’accessibilité des spectacles mis en place. Un agenda est également disponible et vous permettra de promouvoir votre programmation accessible (y compris pour les familles et seniors). Pour s’inscrire cliquez ICI
  • Un fichier qualifié de plus de 300 prospects (associations, centres…). Pour le voir cliquez ICI
  • Une formation « communiquer efficacement sur son offre accessible » vous permettra de découvrir tous les rouages d’une promotion adéquate pour toucher les publics concernés... Plus d’informations sur cette formation ICI
  • Un conseil de notre expert Pascal Parsat pour le CRTH : ne cantonnez pas votre prospection, communication vers le seul secteur associatif, pensez aux entreprises, aux lieux de culture (bibliothèques, médiathèques… .), aux salles de sports, ophtalmologistes, opticiens, kinésithérapeutes…

Le spectacle

L’accès à la salle et au spectacle doit être facilité pour l’ensemble des spectateurs, aussi pensez à offrir le choix dans le placement en salle.

Pour les personnes en fauteuil roulant par exemple il conviendra d’avoir des emplacements adaptés, en dehors des couloirs de circulation, à plusieurs niveaux de la salle.

Certaines personnes malvoyantes, possédant un reste d’acuité visuelle, préfèrent être proches de la scène, d’autres personnes ne portent pas d’importance à leur placement en salle, ils peuvent être devant, au milieu ou au fond de la salle. De manière générale privilégiez le parterre (facilement accessible, il permet une bonne visibilité pour les personnes malvoyantes et permet aux personnes aveugles de percevoir les déplacements sur scène). Vous pouvez aussi prévoir quelques places en bout de rang pour les personnes aveugles accompagnées de chiens guides.

Pour les personnes malentendantes il conviendra de proposer des places proches de la scène (surtout si la salle n’est pas équipée de boucle magnétique). Concernant les adaptations LSF pour le public sourd, il est recommandé de réserver un contingent de places pour répondre souvent tardive. L’emplacement idéal du contingent est à fixer en fonction de la configuration de votre salle, du spectacle et de l’emplacement de l’interprète-comédien LSF ou du comédien Sourd sur scène.

Pensez aux places proches de la scène, près de la sortie pour les personnes en situation de handicap mental ou psychique qui veulent rester groupées, sortir rapidement si besoin…

Pour les personnes ayant un trouble du comportement, les enfants… il conviendra d’être vigilant sur la gestion de la lumière et notamment éviter de plonger la salle trop vite dans le noir. Il en est de même pour l’intensité du son. Et ce afin d’éviter toute situation anxiogène de stress.

De manière générale, il faut penser à toujours proposer des places proches de celles des accompagnateurs afin de ne pas séparer les personnes venues ensemble.

Plusieurs procédés techniques existent pour permettent aux personnes en situation de handicap, notamment sensoriel, de suivre un spectacle (liste non exhaustive) :

  • L’audiodescription : procédé qui permet de rendre des films, des spectacles ou des expositions accessibles aux personnes aveugles ou malvoyantes grâce à un texte en voix off qui décrit les éléments visuels de l’œuvre. Elle est transmise par l’intermédiaire d’un casque remis au spectateur qui reçoit les commentaires et la description de ce qu’il ne peut pas voir (décors, mouvements, attitude des acteurs…).
  • Sous titrage : collectif sur l’écran ou individuel (principe de la rétroprojection sur tablette individuelle)
  • Le surtitrage est généralement collectif, il consiste en une projection du texte au-dessus ou sur un côté de la scène et sur lequel défilent les dialogues pour les personnes sourdes et malentendantes. Les effets sonores (musiques, bruits d’ambiance, voix off) y sont également mentionnés. Il est synchronisé en direct par un régisseur. En complément du surtitrage adapté, des casques d’amplification et des boucles magnétiques sont disponibles.
  • L’amplification directe avec casque infrarouge pour les personnes malentendantes légers.
  • L’adaptation  des spectacles en langue des signes française. La pièce peut être traduite simultanément par un interprète LSF qui peut bénéficier d'un éclairage spécifique au-devant de la scène.

Pour les spectacles du réseau Accès Culture, un comédien sourd ou un comédien-interprète LSF adapte le spectacle. Il s’approprie le texte afin de rendre accessible le contenu de la pièce tout en laissant le spectateur découvrir la mise en scène. Ce dernier est intégré sur le plateau par le metteur en scène ou le chorégraphe.

Le CRTH lui aussi rend les spectacles accessibles grâce à sa  régie mobile composée d’une boucle magnétique, de boucles individuelles, d’audio-description, d’un panneau lumineux à LED pour le sur-titrage, des souffleurs d’image, de traducteurs Langue des Signes Française (LSF).

  • Amplification sonore : par boucle magnétique individuelle destinée aux spectateurs malentendants équipés d’un appareil de correction auditive doté de la position « T », par boucle magnétique collective (dans une partie de la salle), par casque (destiné aux spectateurs malentendants équipés ou non d’un appareil de correction auditive).
  • Spectacles « naturellement accessibles » : pour le public sourd ces spectacles ne doivent pas comporter de texte et ne pas reposer sur un univers musical (adapté surtout aux spectacles de danse, d’arts visuels...). Pour le public aveugle ou malvoyant ces spectacles peuvent reposer sur un univers musical, une pièce dont la mise en scène est simple avec peu de décor (adapté surtout aux monologues, lectures, concerts...).
  • Jumelles.
  • Accessibilité des supports écrits aux personnes malvoyantes (comme les programmes par exemple) : gros caractères…
  • Accessibilité des supports écrits aux personnes en situation de handicap mental, ne maitrisant pas bien le français… : document en Facile à Lire

Après le spectacle

En sortant de l’établissement, notamment ceux situés loin des transports en commun, il pourrait être envisagé de mettre à la disposition des spectateurs fatigables des navettes amenant à la gare et/ou bus les plus proches.

Afin de fidéliser au mieux les spectateurs il conviendra de faire un suivi post représentation (newsletter, courrier…), comme vu plus haut pensez à rendre toute votre communication web et print accessible en fonction de vos publics visés.

Autour du spectacle

Au-delà des spectacles, diverses actions peuvent être menées auprès des spectateurs : ateliers, expositions, visites coulisses, hors les murs… Pensez à rendre accessible ces temps de médiation.

Pour vous aider : la scénographie accessible, formation de vos personnels sur l’accueil des publics à besoins spécifiques.

Ressources

  • Ouvrages du Ministère de la Culture et de la Communication :Guide pratique de l’accessibilité(2007), Accessibilité et spectacle vivant guide pratique(2009), Équipements culturels et handicap mental(2010).
  • Ouvrage :Handicaps Culture, ERP Employeurs Salariés, les clés d’une culture de l’égalité, Pascal Parsat, Elisabeth Martin-Chabot, Maxime Caillaud, Hervé Guillon, Editions la Scène (2014)
  • Centre Recherche Théâtre Handicap (CRTH) : référent dans l’accessibilité du monde du spectacle (Souffleurs d’image, régie mobile et mise en accessibilité ponctuelle de lieux et d'événements culturels, formations, représentations accessibles…
  • Accès Culture : pour faciliter l’accès au spectacle vivant pour les personnes aveugles, malvoyantes sourdes ou malentendantes, Accès Culture travaille en collaboration avec plus de soixante théâtres et opéras en France et met en place des services d’accessibilité, pour permettre à chacun de se rendre au théâtre et à l’opéra de façon autonome.
  • Surdité LSF, informations à destination des publics sourds et entendants.
  • Sourds.net
  • Fondation La Cause

Avec l’aimable relecture de Priscillia Desbarres responsable communication d’Accès Culture et de Pascal Parsat, Membre Fondateur du CRTH.

Réglementation

Circulaire interministérielle n°DGUHC 2007-53 du 30 novembre 2007.

Annexe 8-page 31« Établissements et installations recevant du public assis »

Ministère de l’écologie, du développement durable, des Transports et du Logement

Au-delà de la page 31, il est primordial de se reporter à l’ensemble de l’annexe 8 concernant les aménagements (stationnement, sanitaires, circulation verticale, circulation horizontale…)

Au-delà de l’obligation légale, l’accessibilité des salles de spectacles (théâtre, salle de concert, opéra…) constitue un enjeu majeur pour l’amélioration de la qualité globale et de l’accueil de  tous les publics. Toutes les actions qui sont mises en place pour accueillir les publics à besoins spécifiques sont autant d’éléments positifs pour attirer et fidéliser les spectateurs.