Résultats du 1er semestre 2019 et bilan estival de l'activité touristique à Paris Île-de-France (août 2019)

Malgré un contexte compliqué, la fréquentation touristique du 1er semestre 2019 talonne de peu celle de 2018, qui avait été, rappelons-le, exceptionnelle à Paris Île-de-France. Les professionnels du tourisme francilien interrogés par le Comité Régional du Tourisme Paris Île-de-France (CRT) sont dans l’ensemble satisfaits de la fréquentation estivale qu’ils jugent majoritairement stable ou en hausse par rapport à l’année dernière.

Descriptif

Avec 17,3 millions d’arrivées hôtelières au cours du 1er semestre 2019, la fréquentation touristique de la destination Paris Île-de-France est quasi stable (-0,1%) par rapport au 1er semestre 2018. La légère baisse enregistrée par les clientèles internationales (-0,5%) a été en partie compensée par la hausse de la clientèle française (+0,3%). Au cours du 1er semestre 2019, les hôteliers franciliens ont ainsi accueilli 12 000 touristes et 270 000 nuitées hôtelières de moins par rapport au 1er semestre 2018. Le manque à gagner en termes de consommation touristique est estimé à environ 92 millions d’euros.

Si au cours du 1er semestre 2019, l’évolution des clientèles internationales est globalement en baisse, les variations sont très hétérogènes selon les nationalités. Ainsi les Japonais (+11,7% en termes de nuitées hôtelières), les Espagnols (+6,9%) et les Américains (+6,0%) sont en forte hausse alors que les Britanniques (-12,7%), les Néerlandais (-4,5%) et les Chinois (-4,4%) enregistrent des baisses sensibles.

Le taux d’occupation moyen (74,2%) est également en baisse par rapport au 1er semestre 2018 (-1,3 point). Toutes les catégories d’hôtels ont connu des taux d’occupation inférieurs à ceux de l’année précédente. Par conséquent, malgré la hausse des prix moyens, la progression du chiffre d’affaires ralentit au 1er semestre 2019 comparativement à l’année précédente. Toutefois, l’année 2018 avait été une année exceptionnelle. Ainsi, bien que la hausse des revenus soit inférieure à l’année précédente, les résultats sont satisfaisants.

Au niveau des territoires, la fréquentation touristique enregistre une légère hausse de 1,5% en termes d’arrivées hôtelières à Paris et de 0,6% en Petite Couronne. En revanche, les arrivées sont en baisse de 3,0% en Grande Couronne.

Le tourisme d’affaires est également en légère baisse de 1,1% par rapport au 1er semestre 2018. Les déplacements professionnels ont généré 17,0 millions de nuitées hôtelières soit 49,9% de la fréquentation totale.

La fréquentation des musées et monuments est globalement orientée à la hausse à l’image du musée du Louvre (+0,2%), du musée d’Orsay (+18,8%) ou de la Cité des Sciences et de l’Industrie (+7,3%) dans Paris Intra-Muros, et du domaine de Versailles (+6,4%), du musée national du Château de Fontainebleau (+1,3%) ou de la Basilique de Saint-Denis (+6,9%) dans le reste de l’Île-de-France.

Au cours de l’été, les tendances sont plutôt positives avec une activité touristique jugée « bonne » par les professionnels interrogés en juin (94%) et en juillet (59%) alors qu’au mois d’août, la plupart d’entre eux la considèrent « moyenne » (40%).

Pour la rentrée, les perspectives sont également encourageantes : 71% des professionnels interrogés estiment « bon » voire « très bon » l’état des réservations de septembre, 23% le considèrent « moyen » et 6% le jugent « mauvais » voire « très mauvais ».  A moyen terme, 62% des acteurs du tourisme prévoient une amélioration de l’activité touristique. En revanche, les prévisions des réservations aériennes pour la période d’août à octobre 2019 sont plus mitigées. Comparées à la même période de l’année dernière, les réservations aériennes sont au global en légère baisse (-0,9%). 

Nombre de pages

30

Accéder à la ressource