Une activité qui résiste en janvier

Plus de 7 professionnels sur 10 (73%) estiment que les mouvements sociaux ont eu une incidence négative sur l’activité touristique du mois de janvier. Cependant, près de la moitié d’entre eux (46%) la qualifient de bonne et près de 4 sur 10 (38%) l’estiment en hausse par rapport à janvier 2019.

Le contexte social tendu ainsi que l’épidémie de coronavirus rendent les perspectives à court et moyen terme incertaines. L’état des réservations pour février est jugé moyen par plus de la moitié des professionnels interrogés (51%). Les perspectives d'évolution de l'activité à moyen terme sont un peu plus encourageantes avec 54% des professionnels qui prévoient une amélioration et 38% une stabilisation.

Thomas Garnier

Tendances par clientèle

Tendances par type d'établissement

Tendances par zone géographique

Activité du mois de janvier 2020

L’activité touristique est qualifiée de bonne par 46% des professionnels du tourisme, de moyenne par 40% et de mauvaise par 14%.

Par comparaison avec janvier 2019

Par rapport à 2019 à la même période, 38% des professionnels estiment que leur activité est en hausse, 34% la considèrent en baisse et 28% la jugent stable.

État des réservations pour le mois de février 2020

51% des professionnels du tourisme francilien jugent moyen l’état des réservations pour le mois de février, 33% le qualifient de bon et 16% le considèrent mauvais.

Prévision à moyen terme de l'activité touristique

À moyen terme, 54% des professionnels prévoient une amélioration de leur activité, 42% une stabilisation et 4% une dégradation.