Une activité ralentie en décembre

Pour près de 9 professionnels interrogés sur 10 (87%), les mouvements sociaux contre la réforme des retraites ont eu une incidence négative sur la fréquentation touristique. L'activité du mois est donc jugée moyenne par 42% d'entre eux et, de surcroît, en baisse par 64% par rapport à décembre 2018, période déjà compliquée en raison du début des manifestations des gilets jaunes. 

Les perturbations dans les transports en commun étant toujours en cours, les perspectives à court et moyen terme sont incertaines. L’état des réservations pour janvier est jugé moyen par près de la moitié des professionnels interrogés (47%). Les perspectives d'évolution de l'activité à moyen terme sont un peu plus encourageantes avec 58% des professionnels qui prévoient une amélioration et 38% une stabilisation.

Alexandre Nestora

Tendances par clientèle

Tendances par type d'établissement

Tendances par zone géographique

Activité du mois de décembre 2019

L’activité touristique est qualifiée de moyenne par 42% des professionnels du tourisme, de bonne par 29% et de mauvaise par une proportion identique.

Par comparaison avec décembre 2018

Par rapport à 2018 à la même période, 64% des professionnels estiment que leur activité est en baisse, 19% la considèrent stable et 17% la jugent en baisse.

État des réservations pour le mois de janvier 2020

47% des professionnels du tourisme francilien jugent moyen l’état des réservations pour le mois de janvier, 27% le qualifient de mauvais et 26% le considèrent bon.

Prévision à moyen terme de l'activité touristique

À moyen terme, 58% des professionnels prévoient une amélioration de leur activité, 38% une stabilisation et 4% une dégradation.