Attirer les classes moyennes des pays émergents : le nouveau challenge de l’UE

La Commission européenne veut réformer la politique de visa de l’UE

La Commission européenne a proposé, le 1er avril, une série de mesures pour faciliter l'obtention d'un visa ainsi qu'un nouveau "visa d'itinérance", valable pour une durée d'un an, pour stimuler le tourisme international au sein de l'Union Européenne.

Descriptif

L'enjeu est considérable puisqu'il s'agit, comme l'ont annoncé les commissaires Cecilia Malmström (Intérieur) et Antonio Tajani (Industrie), de créer "1,3 million d'emplois supplémentaires d'ici à 2020" dans le secteur touristique européen qui représente déjà plus de 18 millions d'emplois.

L'initiative s'adresse aux nouvelles classes moyennes et aisées de Russie, Chine, Ukraine, Arabie Saoudite, Inde et Afrique du Sud, qui représentent un fort potentiel de croissance pour le tourisme européen, dans un contexte où l'Union européenne a perdu 6,6 millions de touristes originaires de ces pays en 2012.

Malgré l'entrée en vigueur le 5 février 2010 d'un code de conduite commun pour les visas (Code Visa), la Commission européenne considère que les formalités administratives et leurs coûts élevés découragent encore trop de touristes de venir sur le vieux continent.

Nombre de pages

1 page

Source

Île-de-France Europe

Accéder à la ressource