Conception de projet - Création de projet à caractère commercial

Vous trouverez à suivre des pistes pour établir un diagnostic préalable à la validation d'un projet touristique.

Cette fiche méthodologique recense les bonnes questions à se poser pour garantir le succès d’un nouveau projet touristique. Ces questions permettront de valider la faisabilité de tout projet.

La vocation d’un projet à caractère commercial est d’accueillir du public ou de distribuer un produit à vocation touristique avec un objectif de dégager une rentabilité pérenne pour le porteur de projet.

Descriptif

1.      Description du projet

Le projet doit être décrit le plus précisément possible. Ce qui a motivé l’émergence de ce projet doit être mis en avant. Le contenu doit être détaillé.

  • Activité (Culturel / Nature / Loisirs / Hébergement / Restauration /Accueil).
  • Gamme de produits proposés
  • Services annexes (Audioguides / Documentation).
  • Séjour type (Demi-journée / Journée / Plusieurs jours).

Une organisation opérationnelle doit être définie (Amplitude d’ouverture / Effectif) et un budget distinguant investissement et fonctionnement doit être déterminé très en amont de tout projet.

2.     Environnement

La connaissance de son marché est indispensable grâce à la consultation des études de marché.

  • Sites touristiques / Points d’attraction à proximité (Territoire / Territoires voisins).
  • Services proposés : Les produits et services à proximité doivent être répertoriés. L’inventaire doit être très exhaustif.
  • Nombre de visiteurs existants : La fréquentation de ces sites de proximité doit être connue avec des indications de tendance sur les années récentes (Augmentation / Diminution).
  • Typologie des visiteurs : Qui sont-ils (Famille / Français / Etranger / Age / Groupe)? Quelles sont leurs motivations ? Combien de temps passent-ils sur le territoire? Quelle est la visite type actuelle?                           
  • Moyens d’accès : Par quel moyen de transport viennent les visiteurs ? Combien de temps mettent-ils ?                       
  • Concurrence : Existe-t-il des offres similaires ? Quels autres territoires à proximité accueillent des visiteurs similaires ? Quels sont leurs atouts / handicaps ? Quels sont nos atouts / handicaps ?
  • Partenaires : Les produits complémentaires avec lesquels des offres groupées sont possibles doivent être identifiés.
  • Cadre réglementaire
  • Autorisations nécessaires / Compétences demandées / Respect des normes et règlements.

 3.       Clientèle potentielle

Les projets touristiques sont des projets à coûts majoritairement fixes. Le succès dépendra du dépassement des points morts, et donc de la fréquentation.

Par conséquent, il faut définir très tôt quels sont les cibles de clientèle pour adapter la commercialisation et les moyens de prospection à mettre en place:

  • Clientèle individuelle : Proximité / Française / Tourisme international
  • Clientèle Groupes : Français / International
  • Entreprises de proximité
  • Clientèle Associative  (Comités d’entreprise / Associations / Mairies).
  • Revendeur Touristique (Tour Operators / Tour Operator on line / Agences réceptives /Autocaristes).

Une grille tarifaire doit être établie. Les taux de commissionnement maximum doivent être prévus.

Chaque catégorie de clientèle, notamment les revendeurs professionnels qui jouent des rôles différents et précis dans la chaîne de distribution, doit être respectée pour avoir les moyens de vendre

4.      Business Plan

Un plan à 3 ans doit être proposé dès l’origine du projet prévoyant la croissance progressive d’activité. Des objectifs doivent être fixés (Fréquentation / Typologie des clients / Chiffre d’Affaires).

Les grands principes du business plan

A -Compte de résultat

Les hypothèses d’activité doivent être imaginées de façon la plus détaillée possible. Cela permettra un meilleur suivi de l’évolution ultérieure du projet.

Chiffres d’affaires :

Volume par produit

Ticket moyen par type de client

Charges : 

Charges d’exploitation (Dépenses incompressibles directement liées à la production du service) :

Personnel d’exploitation

Coûts d’exploitation (Denrées / Maintenance / …)

Charges de structure (Dépenses ajustables en fonction de la stratégie ou de la montée en charge) :

Dépenses commerciales et marketing

Coûts administratifs

Amortissements / Charges financières

B -Investissement

Concernant l’investissement, la structure de financement envisagée doit être décrite : Apport / Subvention / Emprunt.

C -Trésorerie.

L’activité étant très saisonnière, il convient de mensualiser le Business Plan le plus tôt possible pour bien maîtriser les besoins en trésorerie qui peuvent être très variables dans l’année.