Etude sur l'image et la notoriété de Van Gogh (juin 2015)

Depuis 2012, le Comité Régional du Tourisme est engagé dans un ambitieux projet de développement et de valorisation de l’offre impressionniste entendue dans une acceptation large qui englobe notamment l’offre touristique associée à Van Gogh. Fin 2014, un contrat de destination Impressionnisme, porté par les régions Île-de-France, Haute-Normandie et Basse-Normandie, a également été mis en place. De plus, l’année 2015 est marquée par le 125ème anniversaire de la mort de l’artiste autour duquel des actions de communication sont prévues. Dans ce contexte, une étude d’image sur Van Gogh a été réalisée afin de mieux connaître sa notoriété et sa perception auprès des touristes et d’identifier des pistes de développement stratégique pour contribuer à sa meilleure mise en valeur touristique. 

Descriptif


Menu1
Menu2
Menu3
Menu4

Les 10 points clés

Quel est le niveau d’intérêt pour la peinture ?

Quelle est l’image de Van Gogh ?

Comment construire une offre autour du personnage de Van Gogh ?

Les 10 points clés

Les 10 points clés
  1. Un fort attrait pour la peinture, notamment pour la période impressionniste.
  2. Une volonté de ressentir de l’émotion lors de la découverte d’une œuvre picturale.
  3. Van Gogh, un artiste connu, qui suscite de l’intérêt auprès des touristes américains, japonais et britanniques.
  4. Un peintre tourmenté mais dont le talent reste fascinant pour les visiteurs de la destination.
  5. Une offre autour de Van Gogh : un principe qui séduit.
  6. Des produits « à la carte », flexibles et économiques, bien accueillis par l’ensemble des touristes.
  7. Des lieux incontournables : musée d’Orsay et Auvers-sur-Oise.
  8. Des activités complémentaires permettant de vivre une expérience : croisières sur la Seine et découverte de la gastronomie.
  9. Un besoin d’information précis, notamment sur les lieux associés à Van Gogh.
  10. Des supports attendus par les touristes pour découvrir l’artiste : sites Internet, brochures et applications.


Quel est le niveau d’intérêt pour la peinture ?

 

Quel-est-le-niveau-d’intérêt-pour-la-peinture

Un fort attrait pour l’univers de la peinture

On ne veut pas que se balader. C’est intéressant de voir des peintures et d’initier les enfants à de nouveaux peintres.


 Touriste allemand


Près des trois quarts (72%) des visiteurs de la destination sont intéressés par l’univers de la peinture. Les plus curieux sont les touristes américains avec 91% de personnes intéressées, suivis par les Britanniques (89%) et les Japonais (86%). Chez ces derniers, la proportion de personnes très intéressées est plus importante avec des taux compris entre 35% et 50%. Avec des taux inférieurs à 70%, les clientèles suisses et françaises sont moins séduites (respectivement 60% et 66%).

Un courant impressionniste apprécié

J’aime beaucoup l’Impressionnisme, c’est une période très riche, il y a eu beaucoup d’artistes.


Touriste suisse


Parmi les différents courants artistiques, l’Impressionnisme est celui qui intéresse le plus les visiteurs de la destination (72%), devant le réalisme (62%) et le naturalisme (57%). Les clientèles américaines (88%), britanniques (87%) et japonaises (84%) sont les plus intéressées par ce courant. À l’inverse, les touristes suisses (61%), allemands (64%) et néerlandais (67%) se disent moins intéressés. Enfin, la clientèle française se situe légèrement en deçà de la moyenne (69%).

Une volonté de ressentir de l’émotion

Je suis venue mi-juin à Paris, j’avais vu une exposition qui m’intéressait sur Van Gogh et Artaud, le suicidé de la société.


Touriste français


La majorité des visiteurs (57%) de la destination souhaitent, lors de la découverte d’une œuvre picturale, ressentir de l’émotion. C’est particulièrement le cas des Allemands (81%), des Suisses (75%) et des Néerlandais (74%). A l’inverse, les Américains (55%) et les Japonais (53%) privilégient le fait de se cultiver et de comprendre l’œuvre de l’artiste. Quant aux touristes français, ils se situent dans la moyenne puisque 56% d’entre eux souhaitent ressentir de l’émotion.

Quelle est l’image de Van Gogh ?

Image-et-notoriété-de-Van-Gogh-(juin-2015)

Un artiste qui suscite de l’intérêt

Avec une moyenne de 77%, le niveau d’intérêt de l’ensemble des visiteurs de la destination pour Van Gogh est élevé. Les clientèles les plus intéressées sont les Américains avec 91%, suivis des Japonais avec 87% et des Britanniques avec 81%. Pour les Américains et les Japonais, la proportion de personnes très intéressées est la plus importante (respectivement 34% et 30%). En revanche, les Suisses et les Néerlandais se montrent plus réservés (respectivement 60% et 71%). Enfin, les trois quarts (75%) de la clientèle française sont intéressés par le personnage.

Un fort attrait des Américains et des Japonais

Les visiteurs de la destination sont intéressés par différents aspects de Van Gogh. Son œuvre (76%), ses lieux d’inspiration (75%) et sa personnalité (70%) représentent les trois éléments qui intéressent le plus les touristes. L’œuvre de Van Gogh va particulièrement intéresser les Américains (91%), les Britanniques (81%) ainsi que les Japonais, les Belges et les Allemands (75% chacun). Plus généralement, la clientèle américaine est intéressée par l’ensemble des thématiques associées à l’artiste. Les touristes britanniques vont plutôt être attirés par sa personnalité (86%), ses lieux d’inspiration (83%) et les lieux où l’artiste a vécu (81%).

 

Des touristes suisses et néerlandais plus réservés

Les Suisses montrent moins d’intérêt pour l’ensemble de ces thématiques (seulement 58% se disent intéressés par les lieux d’inspiration de ses peintures, thématique la mieux notée). La clientèle néerlandaise se montre également réservée sur les courants artistiques de son époque (58%), les influences de Van Gogh (57%) et les lieux où il a vécu (56%). Quant aux Français, ils se situent dans la moyenne, excepté pour la vie personnelle de Van Gogh, notée en deçà des autres thématiques avec seulement 59% de personnes intéressées.

Qualificatifs associés à Van Gogh

Un peintre tourmenté mais dont le talent reste fascinant

Chaque visiteur de la destination a en tête une partie de l’histoire de Van Gogh mais cette connaissance reste le plus souvent générale et superficielle. Peu de touristes sont en mesure de retracer son parcours, des Pays-Bas au Sud de la France. Par exemple, la période néerlandaise est peu évoquée. De plus, différents aspects de sa personnalité sont mis en avant en fonction des nationalités. « Tourmenté » (43%), « talentueux » (40%), « génie » (30%), « passionné » (29%) et « fascinant » (21%) sont les qualificatifs les plus cités par les visiteurs de la destination. Toutefois, les Néerlandais ne sont que 15% à considérer Van Gogh comme un génie, les touristes allemands ne sont que 13% à le définir comme passionné et seulement 10% de la clientèle japonaise est fascinée par le personnage.

C’est l’un des meilleurs peintres du 19ème… Un des plus connus de tous les temps.


Touriste néerlandais


Je connais plus ses tableaux que le personnage.


Touriste français


Il a été tout seul dans sa vie, une personne incomprise mais brillante.


Touriste japonais






















Des chefs-d’œuvre mondialement connus

Les œuvres de Van Gogh sont appréciées par les visiteurs de la destination. Certaines sont d’ailleurs quasi unanimement citées telles « Les Tournesols », « Les Iris », « La nuit étoilée » ou encore celles qui se rapportent aux autoportraits de l’artiste. Plus que les titres exacts, ce sont les thèmes (paysages, natures mortes…) et les couleurs (vives, gaies, orange, bleu…) qui sont restitués. Toutefois, même si Van Gogh est identifié comme appartenant aux Impressionnistes, son courant d’appartenance n’est pas bien maîtrisé par les touristes du fait notamment de son style de peinture, souvent perçu comme singulier. L’évolution artistique de Van Gogh reste également floue pour les visiteurs. Même si elle semble perceptible par chacun, seules les personnes averties identifient les différentes périodes dans sa peinture.

 

Comment construire une offre autour du personnage de Van Gogh ?

Comment-construire-une-offre-autour-du-personnage-de-Van-Gogh

Une offre Van Gogh : un principe séduisant

L’idée de créer une offre touristique autour de Van Gogh est favorablement accueillie par les touristes. Cette offre suscite de l’intérêt pour peu qu’elle permette une découverte plus vaste de la destination, pas uniquement basée sur une approche culturelle. En outre, les touristes interrogés ont le sentiment finalement de ne pas connaître si bien cet artiste et d’avoir encore des choses à découvrir.

Des lieux incontournables

Malgré la notoriété de Van Gogh, les visiteurs de la destination associent peu de sites à cet artiste. Ils sont même un quart (25%) à ne faire aucun lien entre des lieux et Van Gogh.

  • Le musée d’Orsay (50%) est le lieu le plus connu pour découvrir une partie des œuvres de Van Gogh. Les touristes japonais (79%), américains (63%) et britanniques (56%) sont les mieux informés quant à la possibilité de découvrir des œuvres de l’artiste dans ce musée, à l’inverse des Suisses et des Allemands (34% chacun).
  • Auvers-sur-Oise (41%) est également un lieu associé à Van Gogh. Les Japonais et les Français (43% chacun) sont les mieux renseignés. Auvers-sur-Oise offre à la fois la possibilité de découvrir des paysages qui ont inspiré Van Gogh, de visiter l’auberge Ravoux, le château, le musée de l’absinthe et de se rendre sur la tombe de l’artiste.
  • Arles est également cité par 37% des visiteurs, de même que Saint-Rémy-de-Provence (36%). Viennent ensuite Giverny et le quartier de Montmartre (31% chacun).
Lieux associés à Van Gogh (en %)
Des lieux incontournables

Des activités plébiscitées

Une offre Van Gogh doit selon les touristes être intégrée dans une visite plus globale de la destination. C’est la raison pour laquelle ils plébiscitent l’idée d’une croisière sur la Seine, qui leur donnerait l’occasion de découvrir Paris autrement. La découverte de la gastronomie française, inscrite au patrimoine culturel immatériel de l’humanité, à travers un repas gastronomique intéresse les touristes en permettant de vivre une des expériences de la destination. Enfin, d’autres activités telles qu’une balade à pied ou à vélo, la possibilité d’aller dans un cabaret ou encore le fait de participer à des ateliers d’initiation à la peinture peuvent aussi être envisagées.

Deux types d’offres se dessinent

En fonction du profil des visiteurs, deux types d’offres émergent : une offre à la carte (59%) pour des familles françaises et des touristes plutôt jeunes et une offre « tout compris » avec des packs prédéfinis (41%) pour des touristes internationaux souvent plus âgés.

Des billets utilisables sur 2, 3 ou 4 jours, ça permet d’avoir des réductions mais de ne pas être contraints.


Touriste français


Il pourrait y avoir des partenariats avec des restaurants et des hôtels.


Touriste français


Je ne savais pas qu’il y avait autant de choses en France autour de Van Gogh. Il y a très peu de communication.


Touriste français


  • L’offre à la carte plaît aux touristes pour son côté flexible et économique. Elle permet de personnaliser son séjour en choisissant les lieux à visiter et d’adapter ses visites à ses goûts. Elle favorise l’ouverture de la thématique Van Gogh à un public plus large. Les touristes imaginent aussi l’intégration de réductions au sein des offres proposées avec des prix avantageux pour les sites à visiter, la restauration ou les transports. La plupart des touristes sont sensibles à une offre à la carte, particulièrement les Japonais (81%), les Suisses (70%) et les Néerlandais (68%). Avec 60%, la clientèle française y est également attachée. Trois offres à la carte se dessinent : une offre Île-de-France avec notamment le musée d’Orsay, Auvers-sur-Oise et le quartier Montmartre, une offre Paris-Provence, avec en plus des sites cités précédemment, la possibilité de se rendre à Arles et à  Saint-Rémy-de-Provence, puis une offre Europe en combinant Paris et Amsterdam.
  • L’offre « tout compris » est également envisagée. Construite autour de packs prédéfinis, elle offre l’avantage d’inclure le transport, le logement, la restauration et les visites avec un guide de qualité (la taille du groupe ne devant pas dépasser 15 personnes). Les visiteurs se sentent ainsi en sécurité et rassurés. Les clientèles américaines (57%) et britanniques (54%) sont intéressées par cette idée. Les packs franciliens reçoivent de leurs parts un accueil positif, notamment ceux incluant le musée d’Orsay. En revanche, l’intérêt pour les packs combinés avec des sites situés hors d’Île-de-France est un peu moindre.

Des attentes en matière de communication

D’une manière générale, les visiteurs de la destination évoquent un manque de connaissance des lieux associés à Van Gogh. C’est la raison pour laquelle ils suggèrent de valoriser les sites existants et de mettre en place différents supports de communication. Ils plébiscitent la création d’un site Internet (88%), rassemblant virtuellement les musées et les lieux où la découverte de Van Gogh est possible (en France et en Europe), notamment les Américains (93%) et les Britanniques (90%). La mise en place de brochures (79%) indiquant les immanquables (lieux, musées, visites…) est également citée, surtout par les Américains (92%) et les Japonais (91%). Enfin, la création d’une application (65%), intégrant les musées et les lieux associés à Van Gogh (en France et Europe) ainsi que des parcours guidés commentés, répond aussi à une demande. Certains touristes imaginent même la création d’événements (concours d’affiches, week-ends festifs dans les villes concernées, ateliers d’initiation à la peinture).































Méthodologie

Étude réalisée entre novembre 2014 et janvier 2015 en deux phases. La première a consisté en une approche qualitative avec 19 entretiens téléphoniques de 40 minutes auprès de 12 touristes français et 7 visiteurs internationaux (Allemagne, Japon, Belgique, États-Unis, Grande-Bretagne, Suisse et Pays-Bas). Cette démarche a été complétée par une approche quantitative avec un recueil en ligne auprès de 1 000 touristes connaissant au moins de nom Van Gogh et s’étant rendus au cours des 12 derniers mois ou se rendant au cours des 12 prochains mois à Paris Île-de-France (300 visiteurs français et 100 touristes pour chaque pays cité ci-dessus).

Accéder à la ressource