Bilan WORKSHOP GEM - Global European Marketplace / ETOA

Tous les ans, l’ETOA organise à Londres le Global European Marketplace (GEM) quelques jours avant la tenue du salon World Travel Market (WTM).

Le GEM rassemble lors d’un workshop inversé les membres de l’association, avec d’une part les acheteurs (Tour-opérateurs, grossistes, OTA, …) et d’autre part les fournisseurs de produits/services touristiques, destinations en Europe pour qu’ils puissent se rencontrer et générer des accords commerciaux.

L’organisation de ce workshop le vendredi précédant l’ouverture du WTM permet traditionnellement de rencontrer les acheteurs et décideurs internationaux exceptionnellement présents à Londres dans ce contexte de business global.

Descriptif

Cette année en raison du contexte sanitaire, le workshop initialement prévu en présentiel a été proposé et organisé sous format digital le vendredi 30 octobre 2020 de 9h00 à 19h00, il a rassemblé 500 participants basés dans 20 pays sur 3 continents.

17 000 rendez-vous de 10 minutes préprogrammés et automatisés ont ainsi été réalisés via une plateforme digitale.

La Direction de la Promotion et des Clientèles d'Affaires a ouvert deux plannings de rencontres à l’occasion du GEM avec pour objectif principal de maintenir des liens d’échanges et commerciaux avec les acheteurs des tour-opérateurs membres de l’ETOA. 66 rendez-vous ont été concrétisés.

Parmi les acheteurs rencontrés :  des britanniques (ou la représentation britannique de sociétés internationales), une majorité de marchés anglophones (USA, Australie, Nouvelle-Zélande, Canada), des OTA et quelques professionnels asiatiques.

Les grandes tendances qui ressortent des entretiens avec en majorité des tour-opérateurs européens, britanniques et nord-américains sont que 80 à 90% des contrats et réservations de l’année 2020 ont pu être reportées en 2021. Des nouvelles demandes sont enregistrées par les tour-opérateurs, entre 40 et 50% du volume habituel à cette période de l’année. Les clients sont prêts à voyager mais attendent de connaitre l’évolution de la pandémie. Les demandes concernent la période de mai à décembre 2021. Le premier trimestre 2021 n’enregistre quasiment aucune demande à l’heure actuelle.